LA UNE TECHNOLOGIE

«Comment booster l’entreprenariat par les TIC au Togo » selon Akuété Giana Mathey-Apossan

Spread the love

« Cina Lawson manque de technicité et d’objectivité pour entraîner une richesse et une productivité accrue et optimale »

Actu : Bonsoir M. Giana. Présentez-vous.

Je réponds au nom de  AKUÉTÉ GIANA MATHEY –APOSSAN. Je suis IT infrastructure Engineer, Project Manager, Senior Business Analyst.

Le numérique est devenu incontournable et aucun secteur économique ne peut faire l’impasse sur cette technologie. Comment se porte l’entreprenariat au Togo?

À cette question, je ne saurai répondre à la place des jeunes qui sont au four et au moulin pour donner une image positive à notre pays et rehausser le drapeau national. Je dirai que l’entrepreneuriat se porterait mieux si on développait une économie numérique productive.

Comment se fait le développement d’une économie numérique productive? Est – Il déjà fait au Togo?

Je ne pense, à mon humble avis, que le développement d’une économie numérique se fait au Togo actuellement, même si je reconnais que des efforts louables sont faits. Je pense sérieusement qu’il faudra recadrer notre orientation si nous voulons faire du numérique un outil productif pour le développement de l’économie. Je suis de très près toutes les actions posées. J’ai notamment suivi une vidéo de Mme le ministre de l’économie numérique qui met l’accent sur l’utilisation de Viber et WhatsApp comme principales raisons de l’attribution de 2 nouvelles licences à des ISP (Internet Service Provider). Dans aucune communauté, ni Whatsapp ni Viber, ni les réseaux sociaux n’ont jamais permis de développer une économie numérique.

Déclinez-nous, brièvement, les avantages d’une bonne connectivité Internet pour une économie numérique.

Avec une bonne connexion Internet, plus besoin de venir à une réunion avec une clé USB ou un disque dur. Une bonne connectivité Internet est largement suffisante et nous permettra de retrouver tout notre environnement de travail, à commencer par nos fichiers, nos documents, nos applications métiers, nos bases de données et même nos serveurs et équipements réseaux, tous virtualisés, sur le cloud.

Plus également questions de perdre du temps sur une quelconque maintenance de serveurs, d’infrastructures qui seraient   désormais donc dématérialisées et virtualisées. La charge de la fiabilité, de la continuité de services et de la sécurité des équipements incombe dorénavant à l’opérateur fournisseur de services Cloud, de Platform Cloud ou D’Infrastructures Cloud.

La distance étant réduite à zéro, la productivité ne sera qu’accrue; le gain de temps et la réduction voire même la suppression des coûts associés à l’acquisition, au déploiement et à la maintenance d’infrastructures Lourdes seront acquis.

Voilà brièvement les avantages d’une bonne connectivité Internet pour une économie numérique. Ce n’est surtout pas pour la fluidité des appels whatsapps, ou encore Twitter, ni pour l’accès accrue de la jeunesse aux réseaux sociaux, bien des fois source de divertissements; mais la disponibilité d’une bonne connectivité Internet est plutôt et surtout pour la création de valeurs, la flexibilité du cadre de travail, l’amélioration du niveau de vie par la  productivité engendrée au sein d’une communauté.

 Que penses-tu du règne de 8 ans de Cina  à la tête du Numérique au Togo.

Pour atteindre certains objectifs nobles et implémenter une vision, il faudra du temps.

La durée ne constitue pas en soi un problème pour moi, mais ce sont les actions entreprises au cours de cette durée concourant à la réalisation d’une vision qui compte.

Certes des actions ont été menées, mais quelles en sont les plus-values?

La vision, si elle est existante, manque d’ambitions et est minimaliste à mon humble avis.

Elle manque de technicité et d’objectivité pour entraîner une richesse et une productivité accrue et optimale.

…Bref elle n’a pas fait grand-chose ?

Aucunement. elle a son mérite d’avoir apporté un certain éclaircissement. Elle n’est pas le dernier décideur. Il lui faudra aussi convaincre des personnes qui ne sont souvent pas conscients de l’impact des solutions proposées. En fonction de son background pas technique, elle a donné ce qu’elle a pu. Nous devions la féliciter et l’encourager et non se moquer d’elle.

Existe-t-il un lien entre le développement  entrepreneurial et l’alternance politique dans un pays?

On investit que dans un environnement stable. Dans un pays ou les hôpitaux peuvent fermer pendant 4 jours, les étudiants et les écoliers dans les rues, les fonctionnaires grevant, aucun investisseur sérieux n’y mettra pas un sous. Pour rentabiliser certains investissements, cela prend du temps. Je me souviens qu’Asky jusqu’en fin 2016 roulait toujours à perte et n’avait pas encore fait de bénéfice. Du coup, ce sera difficile de développer l’entreprenariat dans un pays sujet à des troubles récurrents

Pense-vous vraiment que toutes les activités liées à internet: E-commerce,  E-marketing,  Data analysis,  transactions bancaires via internet, community management,  media en streaming etc peuvent véritablement marcher dans le Togo d’aujourd’hui comme dans certains pays en Afrique comme le Kenya,  le Ghana,  le Nigeria côte d’ivoire , Éthiopie entre autres ?

C’est en tout cela le E-Gov devrait être approfondi et déployé selon un agenda clair, concis et précis. Tout porte à croire qu’au Togo, on a une compréhension erronée du E-GOV

Quelle est donc la définition du E-Gov ?

Le projet E-gouvernement consiste à déployer un réseau de fibre optique reliant les bâtiments de l’administration, les hôpitaux et les universités pour leur permettre d’accéder à l’internet très haut débit afin de faciliter la réalisation de leurs missions. Je suis plus convaincu par la définition du E-Gov de la République de l’Inde

A part les infrastructures déployées, je pense qu’il nous faudra au Togo un Software Architect pour faire l’état des lieux des différentes applications existantes au sein des différentes administrations et nous proposer un planning de numérisation des différentes taches de l’administration et d’interconnexion des différentes plateformes dans le but de collecte de données, pour analyse à des fins d’aide à la décision dans un processus de data driven decision.

On devrait prendre chaque Administration au Togo, comprendre son fonctionnement.

Définir les interactions entre les différents ministères, les différentes directions, les différents services. En fonction des process définis, modéliser ce schéma et développer de façon évolutive, une plateforme gouvernementale facilitant les interactions des différentes structures étatiques en vue d’une productivité accrue: Gain de temps et d’argent. Mettre fin à la corruption et promouvoir l’utilisation de la monnaie numérique au détriment de la monnaie fiduciaire.

Malheureusement, on confond le développement d’infrastructures et l’interconnexion des bâtiments comme étant l’accomplissement du E-Gov. Actuellement, dans chaque commissariat, on copie sur une clé les données des citoyens qu’un agent amène au service des passeports. Avec une interconnexion de ces services, tout devrait se faire de façon automatique pour produire les CNI en tout au plus 2 jours (a cause de la vérification de la véracité des papiers fournis). L’informatisation des amendes évitera au policier d’être surdoyé par exemple. Le policier pourrait juste avoir un carnet ou donner un ticket

Le concerné va payer à une caisse ou à une borne automatique. En limitant l’utilisation de la monnaie fiduciaire, on évitera de façon drastique la corruption et le Togo pourrait démarrer, les plus-values générées et les salaires et le niveau de vie amélioré.

S’il faudra créer une  bibliothèque physique à l’université de KARA et une autre à l’université de Lomé, ne serait-il pas plus bénéfique de bâtir un système d’information avec une bibliothèque online permettant aux étudiants de s’y connecter ou qu’ils soient avec leurs identifiants et MDP créés lors de leurs inscriptions à l’université?

En plus, un étudiant habitant à Baguida évitera de se déplacer physiquement sur l’université de Lomé pour accéder à la bibliothèque. Il évitera au moins 1000 francs de frais de taxi (gain pécuniaire) et du temps passé dans les embouteillages.

Dématérialiser et informatiser nos institutions révolutionnera l’économie en gain de temps et d’argent. C’est en cela la culture d’une économie numérique au profit de la productivité.

 Bref, on a toutes les raisons d’amorcer une réelle digitalisation de nos institutions. J’ai donné l’exemple de l’établissement des CNI et d’une bibliothèque numérique nationale pour les institutions éducatives. Il faudra cesser de dilapider les fonds dans des projets non productifs et se concentrer sur des projets bénéfiques à la communauté.

La digitalisation, ce n’est surtout pas pour WhatsApp et Viber. La connexion internet au Togo est améliorée. Je n’ai eu aucune difficulté à travailler ou à avoir accès à certains actifs en ligne pendant que j’étais à LOME.

Un autre avantage. Si la bibliothèque ne contient que quelques exemplaires d’un livre spécifique, certains étudiants n’y auront peut-être pas accès. En revanche, la version en ligne du livre pourrait être accessible en même temps par des centaines de milliers d’étudiants.

La seule chose qui pourrait faire hésiter pourrait être le coût de la licence pour le livre si des centaines de milliers d’étudiants devraient y avoir accès.

Votre mot de la fin

Il faudra une gestion plus rigoureuse des biens de l’état afin de créer un environnement socio-économique favorable pour l’éclosion du potentiel de la jeunesse. Quelques soient les capacités de cette jeunesse, elle ne saura éclore dans une gestion opaque de la société sans recevabilité, ni aucun compte provenant des dirigeants.

Les dirigeants devraient être comptables de tout centime dépensé dans le compte de l’entité appelée Togo. On assiste à un laisser-aller et une dégradation dans le domaine de la santé, dans l’éducation pendant que le Niger, la Côte d’Ivoire et le Ghana inaugure des hôpitaux flambants neufs.

actutogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *