LA UNE SOCIETE

Une barrière de plus hissée contre  la corruption  à la DTRF  !

À travers une note en date du 30 novembre, la Direction des Transports Routiers et  Ferroviaires (DTRF) a informé les usagers d’engins, de toute catégorie, de la surfacturation des services de diligence relevant de sa compétence. Une décision qui vise, non seulement à garantir le même traitement à tout usagers, surtout dans le cadre de l’immatriculation, mais aussi et surtout à lutter contre la corruption dans l’administration publique.

En effet, explique la note signée de Delato Kokou Agbokpè Directeur général de la DTRF, toute demande d’immatriculation nécessitant un traitement diligent de son service sera désormais facturée à 25.000 FCFA, assortie d’une quittance.

Si cette décision est sujette à polémique au sein d’une partie de l’opinion, il n’en demeure pas moins vrai qu’elle se veut objective. En effet, elle consiste en soi, un remède contre la corruption, une pratique courante dans l’administration publique en général au Togo.

C’est un secret de polichinelle, plusieurs sont les togolais régulièrement victimes de l discrimination dans le traitement de leurs doléances. Et ce, au profit des traitements spéciaux très souvent réservés à des dossiers recommandés par d’autres usagers d’un rang social plus élevé ou qui mettent des alibis bien dodus sur la table.

Conséquence, d’autres usagers  sont souvent contraints de se ronger les ongles dans d’interminables rangs, et très souvent sous le chaud soleil. Ceci étant il est vite arrivé que les dispositifs de célérité et e transparence et d’équité mis en place,, prennent facilement un coup.

C’est donc une situation fâcheuse que reconnaît même l’exécutif national qui, loin de se taire, évoque des stratégies et mesures fortes en vue d’endiguer le phénomène.

Ainsi donc, l’augmentation des frais de traitement décidée par la DTRF, se veut une étape de franchie pour relever le défi. Une mesure qui, selon nos informations pourrait  être étendus  à d’autres services de l’administration publique.

FRATERNITE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *