LA UNE SOCIETE

Djama Pilsner… rien de spécial !

Il y a un mois, la Société nouvelle de boissons (SNB) lançait son premier produit  « Djama Pilsner ». Cette bière fabriquée, dit-on selon la tradition allemande, devrait rappeler aux nostalgiques, l’époque où la  vraie bière était produite au Togo.  Leur surprise a été grande quand ces derniers ont constaté que cette bière lancée par un coup médiatique bien monté  n’a pas le goût escompté.

Selon les responsables de la Société nouvelle de boisson (Snb), « Djama Pilsner » est fabriquée selon la tradition allemande. En effet, synonyme de qualité et de tradition, la bière allemande est un bien culturel très apprécié en Allemagne et à l’étranger. Mieux, là-bas, on ne rigole pas avec la bière régie par un décret sur sa pureté.  Surtout la Pils est de loin la bière préférée en Allemagne. Cette bière dorée à la saveur âpre du houblon compte de nombreux amateurs dans le monde.

Cette saveur unique des bières allemandes a, sans aucun doute, attiré de nombreux consommateurs qui se sont précipités pour acheter la nouvelle boisson.  « Au goût, il s’agit d’une bière légère. Mais contrairement à ce qui se raconte dans les publicités, je n’ai pas trouvé dans cette bière,  les qualités d’une bière allemande.  J’ai pris deux bouteilles, il y a rien de nouveau», confie Momo, un cinquantenaire visiblement très déçu, rencontré dans un bar très fréquenté de la capitale.  « Je dirais qu’ils ont essayé de nous présenter une bière qui ressemble à celle de l’Allemagne. Le Lager allemand contient peu de houblon, à un goût un peu plus doux et est filtrée, ce qui en fait une bière légère et la Pils, une saveur âpre du houblon. Je ne retrouve pas ces goûts dans cette bière si ce n’est son taux d’alcool élevé (ndlr : 5,2% », Rodo, assis à la même table que Momo.

« C’est une bière moyenne, sans goût prononcé », lance sans détour un consommateur qui a préféré retourner à sa bière favorite « La Pils de la BB Lomé ».  « La Pils de la BB n’est pas aussi d’une qualité irréprochable mais au moins on a un goût et une saveur », a-t-il ajouté.

Les consommateurs aspirent à boire de la meilleure bière…

 Malgré les difficultés financière exacerbées par la crise sanitaire auxquelles font face plusieurs Togolais,  ils continuent de consommer de la bière. « La bière est comme un aliment autour duquel on se retrouve avec les amis pour discuter, échanger les idées.  Aujourd’hui, on ne peut inviter beaucoup d’amis, la pandémie de covid-19 oblige, mais nous continuons par prendre la bière seul ou avec un ami pour discuter. De ce fait si la bière n’est pas de qualité, elle pourrit l’ambiance et personne n’est contente », explique Mathieu qui s’autoproclame un grand consommateur. Il émet le vœu que les fabricants de bière se penchent « sérieusement » sur la qualité des produits.

« Nous voulons des bières de haute qualité. La bière est devenue aujourd’hui synonyme de tendances et de style. Les brasseurs doivent travailler pour nous proposer des bières de meilleures qualités en termes de saveur et de goût », souhaite Rodo.

Selon les spécialistes, il existe plusieurs odeurs et saveurs qui contribuent au caractère d’une bière. Certains de ces arômes sont décrits comme fruités, maltés ou houblonnés. « C’est vrai que plusieurs consommateurs ne savent pas faire la différence entre une bonne bière et une bière ayant un défaut. Si vous buvez une bière qui est censée vous offrir un houblonnage généreux et que vous ne sentez aucun arôme typique de houblon, ce n’est pas bon signe », explique un siroteur de la petite mousse.

FRATERNITE