LA UNE REPORTAGE

Interview /Peace Ahadji, Présidente de l’ONG Hands From Above :

« Mieux traiter les personnes souffrant de troubles mentaux tout en respectant leur droit et leur dignité humaine »

Le 10 Octobre prochain, l’ONG Hands From Above (HFA) en collaboration avec ses partenaires organisent une table ronde des acteurs de la santé mentale au Togo. Une première dont l’objectif est de contribuer à mieux faire connaitre les questions de la santé mentale et de susciter la mobilisation dans ce domaine. Dans le cadre de cet évènement qui a pour thème : Les chaines, une option contre la maladie mentale ?, la Présidente de cette ONG, Peace Ahadji s’est confiée au Journal FRATERNITE.

Parlez-nous de votre association HFA vision, objectifs et but ?

Hands From Above (HFA) qui signifie « les mains qui viennent d’en haut » est une organisation dont la vision est de restaurer la dignité des personnes souffrant de troubles mentaux. Notre objectif est de venir en aide à ces personnes en luttant contre leur stigmatisation et en créant un environnement où l’amour du prochain surpasse tous les préjugés sociaux associés à la maladie mentale.

Concrètement, quelles sont les activités que mènent votre organisation ?

HFA depuis sa création en 2017, organise des visites à l’hôpital psychiatrique de Zebe avec des dons de vivres, de non vivres, de vêtements et des bibles. Depuis l’année dernière ces visites sont devenue le projet «Amour en Action» qui consiste à apporter la joie et de l’espoir aux personnes souffrant de troubles mentaux non seulement au travers des dons mais aussi d’un concert et d’un déjeuner avec de nombreux volontaires mobilisés à cet effet. Nous organisons également des sensibilisations où nous utilisons la musique, le théâtre pour faire passer des messages sur la non stigmatisation des malades et où des experts du domaine sont mis face aux invités afin de répondre à leurs inquiétudes sur une thématique de la santé mentale.

Dans le cadre de la Journée Mondiale de la santé mentale, vous organisez une table ronde. Pourquoi cette table ronde ?

Le 10 octobre de chaque année est célébrée la journée mondiale de la santé mentale et cette année n’est pas du reste. Nous organisons à cet effet une table ronde des acteurs intervenant dans le domaine de la prise en charge des personnes souffrant de troubles mentaux autour de la thématique des chaînes utilisées dans les centres de prière, dans les couvents et dans les maisons d’accueil. L’objectif de cette table ronde est de mobiliser les acteurs afin de créer une collaboration entre eux en vue de mieux traiter les personnes souffrant de troubles mentaux au Togo tout en respectant leur droit et leur dignité humaine.

L’importance de cette table ronde réside aussi dans le fait que tous les acteurs intervenant dans la prise en charge seront rassemblés, sans distinction de la manière dont ils traitent la maladie mentale. Nous aurons donc des psychiatres, des psychologues, des masters santé mentale, des Infirmiers, des pasteurs de centre de prière, des praticiens de la médecine traditionnelle, des imams guérisseurs etc. Et ensemble ils partageront leurs expériences et verront comment collaborer afin d’arrêter les chaînes.

Quelles autres activités prévoyez-vous dans le cadre de cette journée ?

Le Vendredi 11 octobre après la table ronde, nous organisons des visites dans des centres de prières afin de faire des dons de vivres, non vivres et de vêtements aux patients et à leur famille sur place dans ces centres. Toute personne touchée par cette initiative pourrait contribuer à faire de cette initiative en nous contactant au 91 41 12 95/96 80 71 00. 

FRATERNITE