DIPLOMATIE LA UNE

Le Togo dans l’ère des Forum Économique : Après l’UE Dussey decroche le Brésil !

Le ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et des Togolais de l’Extérieur, Robert Dussey a effectué, les 17 et 18 juin derniers, une visite de travail au Brésil. A l’occasion, l’hôte togolais et son homologue brésilien, Ernesto Araudjo, ont échangé sur plusieurs sujets d’intérêts communs aux deux États. Des échanges étendus au niveau régional et multilatéral.

En ce qui concerne des sujets liés au raffermissement des liens de coopération entre les deux États, vieux de 47 ans déjà, les chefs de la diplomatie brésilienne et togolaise ont convenu de la nécessité de renforcer la Commission mixte de coopération entre le Gouvernement de la issu de l’accord de 1988. Les deux Ministres, souligne le communiqué sanctionnant la rencontre, se sont engagés à organiser dans un avenir proche, la première session de celle-ci. Ceci, en vue de renforcer leur collaboration dans les domaines politique, économique, sécuritaire, scientifique, culturel et technique.

L’orgue des discussions constitue le Plan National de Développement (PND) adopté en mars dernier par le gouvernement togolais, lequel entend faire du Togo, un hub logistique d’excellence et d’un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région ouest africaine. Après avoir décliné ce plan dans toutes ses dimensions à son homologue brésilien, lesquelles embrassent le développement de pôles de transformation agricole, manufacturier et d’industries extractives, la consolidation du développement social et le renforcement des mécanismes d’inclusion, le Prof Robert Dussey a vivement sollicité l’accompagnement du Brésil dans la mise en œuvre de ce plan, à travers la mobilisation des investissements.

Aussi, annonce le ministère togolais des Affaires Étrangères, «les deux ministres ont-ils convenu de l’organisation prochaine au Brésil, d’un Forum économique Togo-Brésil auquel prendra part le Chef de l’Etat S.E. Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République togolaise».

D’ores et déjà, le chef de la diplomatie togolaise s’est félicité de la coopération agissante entre le Togo et le Brésil, laquelle se perpétue essentiellement dans le domaine du Coton. Tout en saluant la disponibilité du Brésil à accompagner le Togo, le ministre Togolais a souhaité qu’elle s’étende également à d’autres filières, notamment le café, le manioc, l’anacarde et l’élevage bovin.

En ce qui concerne les questions d’ordre régional et multilatéral, les discussions entre les deux hommes ont porté sur la recrudescence des actes de terrorisme, de radicalisation, d’extrémisme violent et de piraterie maritime sur le continent, et particulièrement en Afrique de l’Ouest.
Se basant sur l’initiative brésilienne de développer une stratégie commune avec l’Afrique de l’Ouest sur la sécurité en Atlantique Sud, Robert Dussey et Ernesto Araudjo ont convenu de l’organisation prochaine, à Lomé, d’une réunion de haut niveau sur les questions sécuritaires entre l’Afrique de l’Ouest et le Brésil.

Pour ce qui est des questions d’ordre multilatéral, le ministre togolais des Affaires Étrangères a informé son homologue brésilien du soutien du Togo à la candidature de la République fédérative du Brésil, au poste de membre non permanent du conseil de sécurité des Nations Unies pour la période 2022-2023.

En marge des travaux, convient-il de le rappeler, le Prof. Robert DUSSEY a animé une conférence sur le thème «Extrémisme violent et défis sécuritaires en Afrique de l’Ouest : quel rôle pour la diplomatie préventive ? » à l’Institut Rio Branco du Brésil. Exposé au cours duquel, le Ministre DUSSEY, a démontré les limites de la sécurité et de la réponse militaire face à la menace terroriste surtout en Afrique de l’Ouest et énuméré quelques solutions fondées sur la diplomatie préventive pour endiguer le mal.

FRATERNITÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *