LA UNE SOCIETE

Les USA parlent du Petrolegate

« Le journal local L’Alternative a fait état d’un cas important de corruption présumée en juin. Le directeur du Comité de suivi des fluctuations des prix des produits pétroliers (CSFPP) et son fils (également membre du comité) ont détourné jusqu’à 900 millions de dollars de produits pétroliers sur plusieurs années. Le CSFPP, un organisme gouvernemental, gère les commandes et fixe les prix des produits pétroliers. Ni HAPLUCIA ni d’autres structures chargées de lutter contre la corruption n’ont pris de mesures dans cette affaire ».a relevé le  département d’État américain dans son rapport.

Rendu public, le 30 mars dernier, ces rapports annuels du département d’État Américain sur la situation des droits de l’homme dans le monde est établi par pays. Ils couvrent les droits individuels, civils, politiques et des travailleurs internationalement reconnus, tels qu’énoncés dans la Déclaration universelle des droits de l’homme et d’autres accords internationaux. Le Département d’Etat soumet des rapports sur tous les pays bénéficiant d’une assistance et tous les États membres des Nations Unies au Congrès conformément à la loi sur l’assistance étrangère de 1961 et la loi sur le commerce de 1974.

Il faudra donc s’attendre que d’autres institutions internationales dans la foulée de ce rapport demandent plus de lumières aux autorités togolaises sur cette affaire qui a poncé l’argent public pendant plus d’une décennie pendant que les autorités Togolaises ont toujours soumis des dossiers d’insuffisance financières pour obtenir des aides et accompagnements des institutions de Bretonwoods sur le dos du contribuable.

FRATERNITE