LA UNE REPORTAGE

Lutte contre le COVID 19 : La DAHW et l’UE en appui aux prisons du Togo

Du 03 au 09 Septembre dernier, les administrations des prisons civiles de Lomé de Sokodé et de Bassar ont reçu des lots de sucres et farines enrichies au bénéfice des pensionnaires desdits centre de détention. Ces actes posés par l’Association Allemande de Lutte contre la Lèpre et la Tuberculose (DAHW) s’inscrivent dans le cadre du projet d’Assistance d’urgence à la population carcérale du Togo contre le Covid-19 cofinancé par la DAHW et l’Union Européenne.

Les colis faisaient en tout 2 tonnes de farines enrichies et 2,5 tonnes de sucres livrés aux pensionnaires de la prison civile de Lomé ,1 tonne de farine enrichie et 500 kg de sucre pour Sokodé, autant de sucre et 600 kg de farine pour Bassar . 

A en croire le Directeur de Programme de la Dahw, Denis Gadah, « l’opération  s’intègre dans les diverses mesures de lutte et de riposte contre la propagation du coronavirus en appui aux dispositions prises par l’Etat dans le cadre de ladite riposte .L’objectif global du projet est de préserver les détenus, le personnel administratif, de sécurité et paramédical en charge de la gestion des treize (13) prisons civiles du Togo (prisons civiles de Lomé, Aného, Vogan, Tsévié, Notsè, Kpalimé, Atakpamé, Sokodé, Bassar, Kara, Kantè, Mango et Dapaong) et de la Brigade pour Mineurs de Lomé de la pandémie de COVID-19 ». 

En somme, c’est toutes les prisons civiles du Togo bénéficient de ce projet. Et les dons de vivre constituent le volet appui alimentaire prévu par ce projet. Dans le même cadre, les détenus se sont vu  fournir des baguettes de pain enrichi à travers les boulangeries d’Atakpamé, de Sokodé et de Kara.

Le projet a eu également à apporter des appuis en matière de mesures barrières à travers la mise à disposition de  la population carcérale des matériels de protection et de désinfection. Enfin le projet déploie un volet communication où les pensionnaires des crédits de communication téléphonique ont été mis à la disposition des pensionnaires en vue de leur permettre de garder contact avec leurs familles et proches parents durant la pandémie. De leur côté, les gestionnaires ont bénéficié des flottes de communication pendant que des affiches et flyers ont été distribués pour sensibiliser contre la Covid 19.

Entamé en avril dernier, le Projet d’assistance d’urgence à la population carcérale du Togo contre le Covid-19  est prévu prendre fin en octobre  prochain.

D’un coût total de 287.892.000 F cfa, il est cofinancé à 90% par l’UE et à 10% par la Dahw.

FRATERNITE