CULTURE LA UNE

Que vont devenir Kessi et Foganne ?

La 3ème saison de la compétition musicale « The Voice Afrique francophone» qui s’est tenue à Abidjan a livré son verdict le 1er mai dernier. Au Togo, cette troisième édition ne restera pas dans les annales. Et pour cause, beaucoup de téléspectateurs estiment que les deux représentants togolais ont été lésés.  L’euphorie et la déception de cette participation surmontée, c’est maintenant que le plus dur commence pour les deux artistes.

La participation du Togo à une compétition culturelle n’a jamais suscité autant de réactions. L’épilogue de la saison 3 du concours musical  «The Voice Afrique Francophone» a déplu à la majorité des Togolais. D’abord en demi-finale où la togolaise Kessi est éliminée alors que tout le monde la voyait en final. Puis en final où le candidat Fogane a subi «une humiliation» de l’artiste béninoise Sessimé, pourtant son binôme du soir.

Après cette participation mouvementée, les deux ambassadeurs togolais ont désormais la lourde tâche de lancer leur carrière. Et c’est là que le plus dur commence.

La difficile gestion de l’après concours…

En effet, les deux représentants togolais se sont désormais fait un nom au-delà des frontières nationales. Maintenant, le grand défi reste l’après concours. Il faut surfer sur cette participation pour s’imposer sur la scène musicale. Pour ce faire, Fogane et Kessi auront besoin sans aucun doute d’un accompagnement digne de nom notamment de la part des autorités publiques. Et ce n’est pas le  soutien financier reçu de la part du ministère de la culture et du tourisme avant leur départ pour Abidjan qui va les accompagner.

En effet, la politique culturelle au Togo est tellement floue qu’on a dû mal à identifier les aides que pourraient bénéficier les deux artistes. En effet, officiellement la seule aide publique dont disposent les artistes est le Fonds d’aide à la culture (FAC), un mécanisme mis en place depuis 2013 pour appuyer les projets culturels au Togo. Mais depuis 2020, les projets individuels ne sont plus éligibles aux appels à projets de ce fonds.

Malheureusement, ces deux artistes dont le talent est reconnu mais qui ont tout à prouver risquent de connaître le même sort que leurs prédécesseur. En effet, la chanteuse togolaise Victoire Biaku a été désignée gagnante de la 2e saison de The Voice Afrique Francophone. Cette victoire a suscité beaucoup d’euphorie au sein de l’opinion. Elle a même été décorée par le Chef de l’Etat. Une exposition soudaine que l’artiste n’a pu assumer. Selon une source proche de l’artiste, elle n’aurait pas bénéficié des accompagnements comme il faut, non seulement de la production du concours mais aussi et surtout des autorités de son pays. En l’espace de quelques mois, celle en qui certains observateurs voyaient Bella Bellow est passée de la lumière à l’ombre avec une discographie presque vide.  La jeune chanteuse n’a sorti que deux titres : bandit et somebody great.

C’est dire que le chantier qui attend Fogane et Kessi est immense pour se faire définitivement un nom sur la scène musicale nationale et internationale. Dans tous les cas, ils ne peuvent que compter sur eux-mêmes dans un pays où le secteur culturel semble délaissé.

FRATERNITE