LA UNE REPORTAGE

Réouverture du Boulevard des Armées Riverains et usagers enfin soulagés !

Après plusieurs mois d’arrêts, le boulevard des Armées, reliant la Nationale N°5 (route de Kpalime) au rond point Colombe de la Paix a été réceptionné, le vendredi 13 septembre 2019, par le gouvernement togolais. Une prouesse portant les griffes de l’entreprise Midnight Sun Group (MNS Group).

Les riverains des quartiers comme Gbadago, Cebevito et les environs de Tokoin Séminaire peuvent enfin pousser un ouf de soulagement. Longtemps exposés aux poussières et aux déviations, rendant difficile l’accès à leur domicile et autres commerces installés au bord de la route, ces derniers ont repris, depuis vendredi, le cours normal de leur train-train quotidien. Le Boulevard des Armées, jusque-là au coeur des intrigues et alanguissements, est de nouveau rouvert à la circulation.

D’une distance de 2,837 Km et financé à hauteur de 3.649.537.294 milliards CFA par la Banque Ouest Africaine de Développement (Boad) et l’Etat togolais, ce chantier est merveilleusement exécuté et en un temps records par le Groupe Midnight Sun de Victor James Sossou qui n’est d’ailleurs pas à son premier coup d’essai.

Les travaux, de façon spécifique, concernent la réhabilitation, le renforcement et l’assainissement. Mais de façon plus détaillée, ils concernent le terrassement, le corps de chaussée, le revêtement, les ouvrages de drainage et d’assainissement, de curage de caniveaux, de déplacement des réseaux d’eau, d’électricité, de téléphone et d’éclairage public, entre autres…

Somme toute un bel ouvrage d’une qualité appréciable dont se réjouissent aussi bien le Gouvernement que les populations mobilisées nombreuses pour la circonstance. « Enfin, cette route s’ouvre à la circulation. Finies donc les multiples tracasseries occasionnées par le retard des travaux », se réjoui le ministre des Infrastructures et des Transports, Zouréhatou Kassah-Traoré. Elle en a également profité de l’occasion pour appeler à la responsabilité des populations. «Plus besoin de vous dire que les caniveaux construits pour drainer les eaux pluviales et usées ne constituent pas des dépotoirs d’ordures ménagères et autres déchets solides », a-t-il précisé. Mais avant, Mme Kassah-Traoré a donné les raisons du retard des travaux, lesquelles raisons sont liées entre autres à l’état très accidenté du relief de ce tronçon.

Coupure symbolique de ruban et visite guidée sur la voie a permis aux officiels composés du ministre et sa suite, des autorités administratives de la préfecture du Golfe, des chefs de quartiers environnants et du bureau directoire de MNS Group, l’entreprise exécutante des travaux, a mis fin à la cérémonie qui s’est déroulée dans une ambiance festive et qui a particulièrement mobilisé du monde.

FRATERNITE

Laisser un commentaire