LA UNE POLITIQUE

Reprise des manifestations de rue : Après Togo Debout, la C14

Après des semaines de répits, la rue tend à reprendre ses droits dans la crise politique togolaise. Déjà samedi dernier, le Front Citoyen Togo Debout a donné le ton pour exiger l’application exacte de la feuille de route de la CEDEAO. Pour appuyer le FTCD, la C14 s’est fait hautement représentée. Et elle a saisi l’occasion pour faire son annonce à elle.

Samedi 03 novembre 2018, plusieurs togolais ont répondu à l’appel du Front Citoyen Togo Debout (FCTD) pour exiger que la feuille de route de la CEDEAO soit appliquée convenablement mais aussi que les réformes constitutionnelles évoquées puissent être faites avant les prochaines élections de sorte à résoudre efficacement la crise politique dans le pays. Partis des ronds-points de Bè-Gakpoto et celui du marché de Bè, les manifestants avec leurs pancartes sur lesquelles on pouvait lire entre autres : « la libération immédiate et sans condition de tous les détenus politiques », « CEDEAO, le Togo ne veut plus d’un 2005 bis !», « Solution crise togolaise = Transitions-Elections », « Chers experts électoraux, le peuple ne veut plus de la société ZETES au Togo »… et « l’arrêt du processus électoral unilatéral en cours » et « la mise en œuvre des réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales avant toute élection au Togo», ont parcouru plusieurs artères de la capitale avant de chuter au carrefour de l’église des Assemblée de Dieu à Anfamé.

Au point de chute de la marche, Professeur David Dosseh, le premier porte-parole de Togo Debout a fait savoir que la CEDEAO dit d’aller aux élections législatives le 20 décembre 2018 mais que les élections ne font peur à personne si les choses sont organisées dans les normes. En prévenant des conséquences qui pourraient découler de l’organisation des élections sans reformes au Togo, il a déclaré que « leurs élections législatives ils peuvent l’organiser le 20 décembre 2018, mais le 21 décembre 2018 nous nous serons encore dans les rues, le 22 décembre 2018 nous serons encore dans les rues. Les élections législatives ne peuvent pas mettre fin à notre crise. Ce sont les réformes qui vont mettre fin à la crise ».

Lors de la prise de parole des leaders lors de la manifestation, un responsable de la Coalition des 14 partis de l’opposition a a annoncé les couleurs de sa coalition pour les jours à venir.

Après Togo Debout, la C14…

La manifestation organisée par  Togo Debout se présente comme un avant-gout de ce que prépare l’opposition. La coalition des 14 partis de l’opposition sera dans les rues de Lomé et des autres villes du pays le 10 novembre prochain. « Préparez-vous pour samedi 10 novembre prochain. Nous allons soulever tout le peuple togolais », a lancé à l’endroit des manifestants, François Kampatib, Conseiller du président de l’Alliance des Démocrates pour le Développement intégral (ADDI), parti membre de la C14.

Le même week-end, lors d’un meeting dans la banlieue de Lomé, Jean Eklou, président de la jeunesse de l’Alliance Nationale pour le Changement (Anc), un parti également membre de la C14, après avoir livré les raisons pour lesquelles la Coalition des 14 a, entre temps, suspendu ses manifestations publiques, a profité de l’occasion pour inviter tous les togolais, spécialement les militants de l’ANC, à prendre part massivement à la prochaine manifestation qu’organisera la C14 le samedi 10 novembre 2018.

Ces annonces interviennent au moment où les leaders de la coalition séjournent  à Conakry en Guinée où ils prennent part à une réunion du comité de suivi de la mise en œuvre de la feuille de route de la CEDEAO.

L’annonce de la reprise des manifestations arrive à un moment où certaines personnes pensent que les Togolais sont lassés d’attendre une énième intervention de la CEDEAO dans la crise togolaise. En attendant, les leaders de la C14 sont à Conakry sur invitation du Président Guinéen, Alpha Condé co-facilitateur dans la crise togolaise dans le cadre de la troisième réunion du Comité de suivi installé par la CEDEAO pour suivre la mise en œuvre de sa feuille de route formulée le 31 Juillet dernier.

FRATERNITE

Laisser un commentaire